Tandis qu'en France, les bicyclettes se font lentement une place sur la chaussée parmi les nombreux véhicules motorisés, chez certains de nos voisins du nord de l'Europe (Allemagne, Pays-Bas et Danemark en particulier) les choses sont bien différentes : la bicyclette s'impose largement dans toutes les agglomérations.

Mais qu'en est-il de la Suisse ?

IMG_4854 IMG_4858

Curieusement, le relief a priori dissuasif pour la bicyclette ne semble pas poser problème ici. A noter que la ville de Lucerne dispose d'un réseau de transport en commun particulièrement bien développé (nombreuses lignes de bus et trolley-bus avec une faible attente même en heure creuse et des tarifs bon marché).

Alors que de nombreux habitants ne possèdent pas de voitures (les places de stationnement sont rares et chères), le vélo permet à la fois d'être autonome et de garder la forme en profitant du bon air.

Autour des gares, comme en Allemagne ou au Pays-Bas, on trouve d'immenses parkings à vélo bien remplis.

Partout également, des voies cyclables et des bandes cyclables.

Ici, pas ou peu de problème de vol, souvent on bloque juste une roue de son vélo avec un faible antivol.

Ah, très important, en croisant un vélo dites : Grüezi ! (prononcez "gruétsi" = bonjour)

IMG_4857 IMG_4856